Atelier de Danse Orientale postnatale -Avril/Mai 2016

Amélie Castel, étudiante en Kinésithérapie, réalise un mémoire sur les bienfaits de la danse orientale sur le diastasis abdominal en post partum.
Pour cela elle recherche des mamans ayant accouché dans l’année qui précède (toute l’année 2015 et tout début 2016 ),  ayant un diastasis (>2cm) et étant disponibles deux fois par semaine à raison d’une heure par séance pendant  5 semaines afin de réaliser 10 séances de danse orientale.
Pour évaluer votre diastasis objectivement avant et après les séances, il vous sera demandé de réaliser une échographie abdominale auprès du médecin suivant le mémoire en début et fin d’étude. Toutes vos données entrent évidemment dans le cadre du secret professionnel et
resteront anonymes.
Si vous souhaitez davantage d’informations et / ou vous inscrire vous pouvez la contacter rapidement au 06 89 21 05 39 ou 
 
N’hésitez pas à faire suivre l’information si vous pensez que cela pourrait intéresser des mamans autour de vous.
 
 
Le diastasis abdominal, qu’est ce que c’est ? 
C’est un élargissement entre les deux muscles abdominaux (les grands droits). Ces deux muscles sont séparés par une ligne tendineuse dite ligne blanche. En temps normal cette séparation mesure de 1 à 2cm, lors d’un diastasis cet écartement peut mesurer plus de 5cm.
Conséquences du diastasis :
Distension de la paroi abdominale et donc un affaiblissement de cette dernière.
Rappels anatomiques :
Les muscles grands droits interviennent lors de l’expiration, de la flexion du tronc quand nous sommes debout et pour relever le torse lorsque nous sommes assis. Cependant son rôle principal est la protection et le bon fonctionnement des viscères situés en dessous. Ils s’étendent du sternum au pubis.
 
Comment le dépister ?
Allongée sur le dos, genoux fléchis écartés largeur bassin  réaliser un « Crunch » : relever la tête en contractant les abdominaux et voir combien de doigts vous pouvez placer sur la ligne blanche au dessus et en dessous de l’ombilic. La norme se situe entre un et deux doigts placés
côte à côte, au delà il y a présence d’un diastasis abdominal.
 
Et La danse orientale dans tout ça ? 
Il s’agit d’une danse faisant intervenir des rotations ainsi que des mouvements ondulatoires du bassin, des hanches, du buste et des bras. Elle requiert souplesse et tonicité du corps : les abdominaux travaillent en profondeur. La danse du ventre permet donc le renforcement abdominal entre autre mais également facilite l’acceptation de son image de soi, de sa féminité dans une période de transformation
physique importante de la femme.
 Participation au frais : 35 euros
Les séances auront lieu sur le BAB ou à Bassussary.
 

A voir aussi

Copyright Béatrice Lavielle - Mis à flot par xipirons.com - Photographie : Laura Soriano